Faire du char à voile à Plouescat !

- Retour à l'accueil
  • Partager cet article :

Sortie en groupe aujourd’hui, il fait beau, la mer est basse, il y a un (petit) vent : c’est parti pour une séance de char à voile à Plouescat, sur la Baie du Kernic !

C’est Thomas, du centre nautique, qui va nous initier à l’activité. Avant de commencer, on s’équipe ! Casque, coupe-vent et chaussures fermées obligatoires (oui, le char à voile en tongs, c’est compliqué !), et bien sûr, le char à voile lui même ! Une fois équipés, nous emmenons les chars au milieu de la plage, où notre accompagnateur est déjà en train de nous préparer un circuit de plots.

Tout le monde en cercle, c’est le brief avant la bataille, et le plan d’action est bien rôdé :

Plan de piste

Thomas nous fait une petite présentation de l’activité et du fonctionnement d’un char à voile :

char a voile

Un châssis, trois roues, un mât, une voile et une barre de direction : le bolide est complet.

Le pilote est presque allongé dans le châssis, la commande de direction se fait aux pieds. Le principe est simple : en poussant la barre avec le pied droit, le char tourne à gauche, en poussant avec le pied gauche, il tourne à droite.

Nos mains vont également servir : c’est grâce à une écoute (un bout) que nous allons contrôler la voile, qui va nous permettre de maîtriser la vitesse du char ! Plus nous allons tirer l’écoute et donc tendre la voile, plus le char prendra de la vitesse. Au contraire, si nous relâchons l’écoute (choquer en terme marin), la voile va se dégonfler (faseyer) et nous allons perdre de la vitesse.

Toute la difficulté va être de trouver le bon équilibre dans ces manœuvres pour accélérer, décélérer et ainsi maîtriser le char. C’est parti, en piste tout le monde ! Le démarrage est assez simple, dès que nous sommes en position, le vent gonfle doucement la voile et le char part tranquillement, avant de prendre de la vitesse. On profite de la faible vitesse du départ pour jouer un peu avec la direction et voir comment réagit le char lorsque l’on tourne. Garder le cap et s’orienter reste assez simple : c’est rassurant !
Gérer sa vitesse est plus subtil : lorsque le vent est constant, il est plutôt aisé d’accélérer et de ralentir, en revanche lorsque le vent tourne ou souffle par petites rafales, plus question de tirer sur l’écoute sans réfléchir ! Il faut réussir à ajuster la voile et à la tendre ou la détendre en fonction de la force du vent sous peine d’un arrêt rapide en plein milieu de la plage !

départ char a voile

Il nous faudra quelques tours (et quelques arrêts forcés ;p )pour réussir à bien maîtriser l’allure du char. Une fois fait, c’est un vrai plaisir : on profite des grands espaces pour prendre le plus de vitesse possible en ligne droite, on choque pour ralentir dans les virages (si si, il faut ralentir !), et c’est reparti pour reprendre de la vitesse. On se croirait sur une piste de kart, sauf qu’au lieu des bruits de moteur nous entendons les sifflements du vent dans les voiles, et la vue sur la mer est bien plus agréable que la vue d’une piste !

Dans le char a voile

Nous continuons de parcourir la plage dans nos petits chars pendant une bonne heure, peut-être même un peu plus. Il faut savoir que la pratique du char à voile est soumise aux marées : il faut avoir de la place sur l’estran, donc veillez à bien prévoir vos sessions en fin de marée descendante, début de montante. Quand la mer pointe le bout de ses vagues, il faut commencer à remonter.
Après avoir rangé le matériel, nous remercions Thomas pour nous avoir accompagné dans cette session découverte de char à voile. À refaire sans hésitation, c’est vraiment une sortie amusante et originale, en plus on peut même la faire en famille (les mousses peuvent commencer dès 6 ans) ! Avant de rentrer, nous profitons encore un peu du soleil pour faire une petite balade à pieds le long de la Baie du Kernic.

Préparation au départ
Pilote char à voile 2
Chars en rang
Baie du Kernic
Chars et Baie du Kernic